Recours en vue contre un projet de parc éolien à Ohey et à Gesves

REGIONS | mardi 1 avril 2014 à 6h45

  • Du remou autour d'un projet de parc √©olien √† Gesves et √† Ohey en province de Namur. La soci√©t√© Windvision veut installer six m√Ęts √† cheval sur les deux communes. Le ministre Philippe Henry a octroy√© le permis le 17 janvier dernier. Mais des recours vont √™tre introduits.

    Initialement, ce sont pas six éoliennes mais 19 que la société Windvision voulait implanter à cet endroit. De refus de permis en recours, le projet a été sérieusement revu à la baisse. Mais les opposants restent mobilisés, tant à Gesves qu'à Ohey. Il y a quelques semaines, la commune de Gesves a décidé d'introduire un recours au Conseil d'Etat contre le permis octroyé par le ministre Henry. Ce lundi soir, c'est le conseil communal d'Ohey qui a validé une action similiaire, la commune semble préoccupée par l'impact paysager de ces éoliennes.

    Ce projet, plusieurs fois remanié, semblait pourtant présenter des garanties et des caractéristiques attrayantes. Une éolienne sur les six devait être gérée par une coopérative citoyenne. Par ailleurs, le permis unique imposait la mise en place d'un comité d'accompagnement pour répondre à toutes les questions concernant ce parc, et pour gérer les problèmes éventuels qu'il aurait posé : le trafic pendant la phase de construction, le bruit causé par les éoliennes et les impacts environnementaux notamment. Ce comité d'accompagnement, constitué pour la durée d'exploitation du parc (jusqu'en 2034), devait être composé de riverains, des exploitants, des représentants des deux communes et de la Région wallonne. Sur le site Internet des communes de Gesves et d'Ohey, on trouve d'ailleurs encore l'appel à candidature pour faire partie de ce comité.

    Hugues Van Peel